Les pucerons, verts comme noirs, sont l’un des parasites qui envahissent le plus mon jardin. Mes rosiers et jeunes plants sont les premiers attaqués et très vite, leurs feuilles se flétrissent et les fourmis débarquent à leur tour. Pour y remédier, j’ai cherché des solutions écologiques et naturelles pour repousser ces insectes, à défaut de les éradiquer.

Mes astuces pour chasser les pucerons

Tout en respectant au mieux la biodiversité de mon jardin, j’ai d’abord cherché des solutions pour chasser les pucerons de mon jardin.

Ces plantes qui repousseraient les pucerons

Si certains livres et sites vantent les vertus “repousse-pucerons” de certaines plantes, je répondrais que, soit mes petits envahisseurs verts sont des êtres hors du commun, soit la plante “magique” doit vraiment être vraiment collée à la plante attaquée.

Quoi qu’il en soit, il parait que la lavande, la mélisse et la sarriette repoussent ces petites bêtes. Chez moi, elles auront au moins le mérite d’embellir le jardin et de soigner nos petits maux de santé.

Les purins

Plusieurs purins sont super efficaces contre les pucerons et autres insectes. Parmi eux, les purins de fougère, de lavande et d’ortie sont mes préférés. J’ai appris que les purins d’absinthe, de consoude et de rue officinale seraient efficaces, mais je ne les ai jamais testés. Dans tous les cas, étiquetez votre pulvérisateur pour ne pas le confondre avec les autres.

Si vous avez déjà l’une de ces plantes sous la main, vous fabriquerez votre purin maison avec ma recette disponible dans ce lien.

Le cas échéant, vous dénicherez votre purin anti-puceron via ce lien ainsi que chez Nature&Découvertes, en cliquant sur la plante qui vous intéresse: consoude, fougère et ortie.

Des astuces pour éradiquer les pucerons

Quelle que soit la méthode qui vous conviendra le mieux, je vous suggérerai toujours de commencer par “chasser” vos pucerons avant d’envisager la méthode radicale. Aussi, vaporisez vos plantes en soirée, quand le soleil est absent, afin d’éviter de les brûler.

L’ail assassin

Cette méthode étant aussi radicale que “parfumée”, elle n’est clairement pas ma préférée. Pour la réaliser, chauffez 2 gousses d’ail pilées dans 1/2 litre d’eau avant de laisser le mélange refroidir pendant 1 heure. Ensuite, filtrez la préparation puis la vaporisez-la directement sur vos plantes.

Le savon noir exterminateur

Bien que biodégradable, ce produit tue les insectes. Ce n’est donc pas mon astuce préférée mais elle n’en n’est pas moins efficace. Vous le retrouverez prête à l’emploi en cliquant ici mais pourrez aussi le fabriquer. Pour cela, versez, dans votre vaporisateur, 75 ml de votre savon liquide contre 1 litre d’eau. Fermez votre flacon, secouez-le énergiquement et vaporisez vos plantes. Pour votre jardin, votre linge ou même votre maison, préférez le savon noir à l’huile d’olive que vous trouverez à l’unité chez LesPetitsColibris ou par lot chez Nature&Decouvertes.

La chaine alimentaire

Les coccinelles raffolent des pucerons, profitons-en. Attirez-les avec vos pâquerettes, vos pissenlits ainsi qu’avec un hôtel à coccinelles (exemple ici et ) que vous placerez près de vos rosiers ou autres plantes fragiles. Certains d’entre-eux accueilleront aussi des larves de coccinelles pour les voir grandir.

Vous aimerez aussi :

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook. Ce site me demande beaucoup de travail, soutenez-moi à travers mes liens d'affiliations ou mes cagnottes participatives Tipeee et Paypal.


LeBlogBIo Zero Dechet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.