Recevez mes futures astuces par email

Autrefois considéré comme la nourriture des dieux, le chocolat est aujourd’hui omniprésent dans notre vie; dans les beaux moments (mariage, anniversaire, fêtes de fin d’année …) comme dans les plus durs (baisse de moral, examens, fatigue de fin de journée, rupture, …). Consommé à toutes les saisons, il peut être une vraie thérapie pour certains et un réel moment de plaisir gustatif et de réconfort pour la plupart. Nous sommes nombreux à ne pouvoir (ou ne vouloir) nous en passer ! Mais pouvons-nous en consommer sans culpabilité et n’est-ce pas mauvais pour notre santé ?

Les bonnes raisons de faire ses propres tablettes de chocolat ?

  • on produit moins de déchet : moins d’emballage, réalisation de la juste quantité dont on a besoin (pas de surconsommation),
  • on consomme du chocolat de qualité et donc meilleur pour la santé : choix des matières premières, contrôle sur la provenance, choix d’éventuels labels, pas de conservateurs, pas de sucre ajouté inutilement,
  • on privilégie une démarche éthique où l’on fait le choix de favoriser un commerce équitable (producteurs et récoltants dignement payés, travail réalisé dans des conditions de travail « normales », refus de l’exploitation des enfants, refus de l’exploitation illégale des plantations, pas de pesticides utilisés…),
  • on peut être créatif en étant libre de faire les associations que l’on veut avec le chocolat (par exemple chocolat associé avec des oléagineux, des fruits secs, des super-aliments, ….),
  • on cuisine en famille : on créé des souvenirs ensemble, chacun peut choisir ses propres associations, le goût du fait maison n’a rien à voir avec l’industriel, on apprend de façon ludique,

Le cacao, une passion qui remonte à loin

Ce sont les Mayas qui ont cultivé en premier le cacaoyer en Amérique Centrale. Ils utilisaient principalement le cacao sous forme de boisson lors de rituels religieux. Les fèves de ce dernier servent alors de monnaie d’échange. Mais il faut attendre le 16 ème siècle pour que les Européens découvrent ce dernier. Le cacao connaît alors un intérêt croissant auprès de la haute société.

Au cours du 19 ème siècle, l’industrie chocolatière ne cesse de se développer (extraction du beurre de cacao, création du cacao en poudre, création de tablettes de chocolat, création du chocolat au lait,…). Cela permet, à la fin du 19 ème siècle, de rendre plus accessible le chocolat dont la vente ne cesse depuis de progresser à travers le monde.

Le cacao, c’est quoi exactement ?

Le cacaoyer pousse dans des zones situées entre les tropique des cancer et du capricorne. En effet, ce dernier a besoin de chaleur, d’humidité constante, d’ombre, ainsi que d’un sol au ph très légèrement acide.

Le cacaoyer produit des cabosses (une centaine par arbre) contenant les fameuses fèves de cacao. Lorsque les cabosses sont mûres, elles changent de couleur et le pédoncule devient de plus en plus dur et épais (la cabosse tombe rarement de l’arbre). La récolte est longue et fastidieuse et se fait à la machette.

Une fois récoltées les cabosses sont ouvertes (écabossage). A l’intérieur, on observe que les fèves sont enveloppées d’une pulpe blanche. Le fèves sont alors ramassées avant d’être mises à fermenter avec la pulpe dans des étuves en bois recouvertes de feuilles de bananier, durant plusieurs jours. Ensuite, elles sont brassées à la main pour être aérées, puis elle sont mises à sécher au soleil (1 à 15 jours), et sont également brassées régulièrement. Une fois séchées, les fèves sont empaquetées dans d’immenses sacs en jute puis expédiées par bateau ou avion à travers toute l’Europe où elles seront transformées sur place. La transformation des fèves de cacao en tablettes ou bonbons en chocolat est un processus long et complexe qui nécessite 9 étapes de production (L’épierrage et le nettoyage, la torréfaction, le concassage, l’assemblage, le broyage, le mélange, le prébroyage, le conchage, et pour finir le tempérage et le moulage).

La face sombre du chocolat

Rappelons que notre gourmandise a un prix car le commerce mondial du chocolat peut avoir un impact négatif sur l’environnement. En effet, cette culture entraîne, dans de nombreux pays producteurs, de graves problèmes écologiques et sociaux. Certaines plantations utilisent des pesticides dangereux pour les sols et les cueilleurs. Il existe aussi des plantations illégales (défrichement illégal de nombreux hectares de forêt) aux conséquences dramatiques (disparition de certaines espèces animales, appauvrissement de la flore, etc). Les ONG ont également constaté la présence de milliers d’enfants (300 000 rien qu’en Afrique de l’Ouest) à travailler pour les plantations de cacaoyers. Selon l’enquête menée par des journalistes pour le documentaire « La Face cachée du chocolat *», il s’agit d’un véritable trafic. Les enfants sont souvent volés à leurs familles et seraient quotidiennement exposés aux pesticides. Et n’oublions pas qu’un paysan ne touche en moyenne que 6 % sur la vente de cacao, une somme dérisoire pour vivre décemment.

Pour lutter contre cela, pensez à vous tourner vers le label commerce équitable quand vous achetez vos tablettes de chocolat.

N’omettons pas non plus que le réchauffement climatique actuel a aussi des conséquences sur la culture du cacao. D’après le NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), c’est la
moitié de la culture de cacao en Afrique qui disparaîtra d’ici 2050 du fait des nombreuses sécheresses.

Pour résumer : quand vous achetez du cacao (cru en poudre, du beurre de cacao, du chocolat en tablettes ou en pistoles), privilégiez les marques et entreprises qui ont pris conscience des enjeux éthiques et environnementaux, même si les prix sont plus hauts. Nous vous conseillons de favoriser un chocolat pauvre en sucre, bio et labellisé commerce équitable.

Le chocolat bon pour notre corps et notre esprit ?

Tout d’abord, nous vous conseillons d’être attentif et vigilant si vous souffrez :

  • de migraine : dans de rares cas, une mauvaise élimination de la tyramine stimulerait le système nerveux sympathique et pourrait alors favoriser l’apparition de migraines,
  • de diabète : certains chocolats contiennent beaucoup de sucre, soyez vigilant !
  • d’acné : en cas d’acné diminuez votre consommation (surtout de chocolat blanc, au lait ou contenant du sucre),
  • de reflux gastro oesophagien : risque amplifié de reflux, évitez le chocolat au lait / blanc et évitez de consommer du chocolat le soir,
  • de problèmes de sommeil car le chocolat a les mêmes effets que la caféine et peut perturber le bon sommeil.

Précisions que le chocolat n’est bon pour la santé que s’il est fort en cacao et de préférence cru car c’est surtout dans le cacao que l’on retrouve de nombreux nutriments, vitamines et antioxydants. Il possède aussi des protéines, de la théobromine (même effet que la caféine) et a un effet euphorisant donc bon pour le moral. La teneur en sels minéraux et en oligo-éléments du chocolat dépend donc de la transformation subie par les fèves de cacao en amont, la cuisson altérant les qualités nutritives du cacao. En conclusion, tous les chocolats ne se valent pas en termes de nutriments : une tablette de chocolat faite maison avec du cacao cru bio sera bien plus intéressante en termes de nutriments qu’une tablette achetée en supermarché. De même, un chocolat maison réalisé avec des pistoles ou bloc de chocolat issu(es) du commerce équitable, bio et pauvre en sucre sera bien moins nocif et donc plus intéressant qu’un chocolat sans label et contentant du sucre… D’où l’intérêt de faire soi-même ses chocolats.

Vous aimez le fait-maison rapide et économique ?

Vous faites attention à votre consommation et à votre poubelle ? Vous appréciez le partage et l’alimentation saine ? Vous aimez faire plaisir ? Et vous aimez le chocolat ?

Voici donc un livre pour vous ! « Chocolats gourmands et sains à faire soi-même » à paraître le 2 avril chez Eyrolles (pré-commande possible dès maintenant) écrit par Noëlie Cotteaux et Marie-France Farré (photographies et stylisme Gaelle Bizeul).

Envie de faire plaisir à vos proches – ou de vous faire plaisir ! – avec une dégustation de chocolat fait-maison ? Dans une démarche saine pour le corps et l’environnement, ce livre vous propose de réaliser vous-même de délicieuses recettes (tablettes, bonbons) avec des ingrédients aux vertus exceptionnelles. Apprenez à allier les bienfaits du cacao sous toutes ses formes avec des superaliments comme les baies de goji, les graines de chanvre ou la spiruline. Découvrez les secrets d’un tempérage réussi avec les astuces des chefs et mettez en valeurs vos créations grâce à des DIY ludiques.

Ce livre vous invite à la découverte, à la gourmandise, au plaisir, au partage et à la création…

Vous n’avez plus qu’à vous lancer à votre tour et à vous faire confiance en n’hésitant pas à laisser parler votre imagination et votre créativité.

Où le trouver ? Le livre Chocolats gourmands et sains à faire soi-même sortira le 2 avril. Il est pré-commandable chez Amazon*Cultura et Decitre.

Au nom du site LeBlogBio.fr, je remercie Noëlie Cotteaux pour sa contribution et je vous invite à livre son dernier livre “Chocolats gourmands et sains à faire soi-même ”, co-écrit avec Marie-France Farré (photographies et stylisme Gaelle Bizeul).
Cet ouvrage fait parti de ma sélection de livres écolos et pratiques à ne pas manquer en 2020.

Jessy – Fondatrice LeBlogBio – Zéro Déchet

Pourquoi et comment préparer soi-même son Chocolats gourmands et sains ?
Recevez mes futurs articles par email

LeBlogBio - Zero Dechet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.