Recevez mes futures astuces par email
N&D enfant

Beaucoup trop de personnes jettent leur salade dès qu’elle montre quelques signes de fatigue. Pourtant, la plupart du temps, elle se fane trop vite car elle est mal conservée. Afin de limiter ce gaspillage alimentaire (et budgétaire), voici quelques astuces pour mieux la conserver.

Mieux conserver sa salade pour ne plus la gaspiller

La plupart des consommateurs achètent des salades bien fermes (et bien chers) et en espérant qu’elle durera longtemps. Pourtant, pour ne pas gaspiller son légume, l’important n’est pas tant le choix du produit mais sa bonne conservation. Après plusieurs « crash tests », j’ai enfin trouvé une solution à la fois durable, efficace, écolo et zéro déchet.

Pour mieux vous en parler, voici l’historique de mes expériences.

Participez au sondage “vos méthodes pour conserver votre salade” tout en bas de l’article

Le film alimentaire (cellophane)

La méthode consiste, simplement, à emballer un récipient ou directement la salle de fil cellophane. Simple, transparent, cela permet de bien conserver ma salade mais… l’emballage est à usage unique.

Mauvais points : C’est toxique (plastique), à usage unique et à vous le gaspillage budgétaire dans les accessoires de cuisine. J’y ai toutefois trouvé une alternative avec les bee-wraps (disponible par ici et chez Dream Act) made in France et les Cosses vegans (voir en bas de l’article).

NetDecouverte - HE

Le sopalin et le torchon humide

« Une méthode de grand-mère » diront certains ! Une salade dans un récipient, un sopalin humide par-dessus et j’enfourne cela dans le réfrigérateur quelques jours.

Mauvais points du sopalin : le récipient prenait beaucoup de place et nous gaspillions une feuille de sopalin à chaque fois… et notre salade ne se conservait pas si bien.

Mauvais points du torchon : je devais m’assurer que le torchon était bien propre avant de l’utiliser. En plus, j’utilise plus d’eau pour l’humidifier. En effet, il fallait souvent l’humidifier et il était important de le laver après chaque utilisation afin de ne pas contaminer d’autres aliments. En somme, c’était du gaspillage d’énergie à tout point de vue.

L’assiette retournée

La méthode est aussi similaire au sopalin, ne demande pas d’eau et il y a peu de risque de “noyer” la salade.

Mauvais point : il faut toujours avoir une assiette à disposition. Mais surtout, combien en avons-nous cassées en sortant le récipient du réfrigérateur. Et je ne parle pas de la place que ça prend !

Le Tupperware

La méthode est ultra simple ! J’entasse ma salade dans un contenant afin de mieux limiter au maximum le contact avec l’air. Il fallait changer le contenant au fur et à mesure que le stock de salade réduisait.

Mauvais points : chacune des boites utilisées étaient en plastique mais j’ai fini par trouvé des modèles en inox*. Quoi qu’il en soit, cela engendrait plus de produits à laver donc du gaspillage d’énergies (eau chaude obligatoire) et de produits d’entretien. En plus, les boites prenaient une place incroyable dans les placards, même si je les rangeais correctement.

Le sac de congélation

La méthode permettait de gagner une place incroyable. Il suffisait de placer la salade dans un sac de congélation et de fermer celui-ci en sortant tout l’air possible. Je conservais la salade plus longtemps qu’avec les astuces ci-dessus et je gagnais une place incroyable dans le réfrigérateur.

Mauvais points : les feuilles n’étaient plus vraiment présentables dans l’assiette. Aussi, à chaque salade, un nouveau gaspillage de sac de congélation, même réutilisable (voir exemples)…est en plastique. Ce n’était ni sain, ni écologique et encore moins économique.

Le sac de conservation lavable

Cette méthode permet de gagner une place incroyable. Il suffit de placer la salade dans un sac de conservation (ou congélation) lavable puis de fermer celui-ci en sortant tout l’air possible. Je conserve ma salade plus longtemps qu’avec les astuces ci-dessus et je gagne une place incroyable dans mon réfrigérateur.

Aussi, les sacs que j’ai trouvé (voir lien*) se lavent à 30°c mais n’aiment pas le sèche-linge. Un tour en machine est le revoici prêt à vous servir.

La charlotte à plat (couvre plat)

La charlotte à plat est parfaite pour recouvrir vos récipients. Quelque soit sa taille et son format (carré, ovale, rectangulaire…), elle s’ajustera grâce à son élastique ou son cordon coulissant. La majorité d’entre elles sont en coton enduit se lavent à l’éponge avec un peu de produit à vaisselle ou un savon. Les modèles que je connais passent en machine (30°c) mais aucunes n’aiment le sèche-linge :

Les charlottes de la créatrice VersionLavable est très pratique et son élastique est à la fois ferme et souple. Mon format est prévu pour les bols, mais vous trouverez d’autres tailles sur sa boutique en ligne.

Mon emballage fait main chez ZoEssentiels* couvre aussi bien une assiette qu’un saladier de taille moyenne ou encore un plat rectangulaire. Elle s’utilise facilement et sèche rapidement.

Chez Dream Act, vous trouverez également d’autres modèles que je n’ai pas encore testé.

Le Bee’s Wrap et les Cosses

La méthode est aussi similaire à celle du film alimentaire, sauf que ces trois accessoires de cuisine sont zéro déchet et naturels. De même, ils se nettoient super facilement (à l’eau froide), sont multi-usages et prennent peu de place dans vos tiroirs. Je vous présente ces produits dans cet article. Vous y retrouverez notamment les bee-wraps (exemple ici et par là)ex made in France et les Cosses vegans.

Mauvais points dans ce cas précis : Oui, l’usage de ces accessoires sont super efficaces et pratiques. Toutefois pour une conservation optimale, vous devrez tout de même changer de récipient au fur et à mesure que votre stock de salade réduira. Cela inclura de nettoyer chacun des récipients et donc d’utiliser de l’eau et un produit nettoyant.

Cette astuce est donc déjà mieux que les précédentes mais pas encore parfaite. Ces emballages naturels et zéro déchet seront mieux employés dans de nombreux autres ateliers cuisine.

Le top pour conserver sa salade : les sacs à salade

Le sac à salade, c’est une version améliorée du sac de congélation.

Bons points : il y en a tellement. Au besoin ils patienteront dans un tiroir car ils prendront (vraiment) beaucoup moins de place qu’un récipient.

Sac à salades de…sacasalades

Exemple de sac à salade pour mieux conserver sa salade PLUS LONGTEMPS

De tous les modèles que j’ai trouvé, j’ai testé ET validé le sac certifié SERCOVAM de Sacasalades. A l’extérieur, la toile enduite est naturel. A l’intérieur, sa doublure à l’intérieur est 100% coton et micro-perforée, ce qui permet à la salade de rester humide. Ce sac se lave à 30°c mais n’aime pas le sèche linge. Coup de pouce ?

Sac de conservation légumes

Réduisez votre gaspillage alimentaire grace à ce sac de conservation légumes alimentaire lavable et fabriqué en France

Parmi les créations fait main de ZoEssentiels*, l’eboutique zéro déchet qui promeut le made in France, vous trouverez également un sac de conservation légumes pétillant de couleurs qui vous aidera à réduire votre gaspillage alimentaire au quotidien. Vous l’utiliserez pour conserver votre salade ou tout autres aliments. Regardez ma promo en bas de l’article.

J’ai également remarqué plusieurs sacs de créatrices indépendantes, même chez Amazon, mais je ne les ai pas encore testé.

Astuce pour une meilleure conservation : je prépare un pli de mes feuilles lavées sur une planche puis je les dépose dans mon sac grand ouvert. Je referme le sac avec le lien coulissant et place l’ensemble au réfrigérateur.

Place au sondage !

Quelle est votre astuce de conservation préférée ?

View Results

Loading ... Loading ...

A ce jour, vos produits préférés sont :

On parle codes promos ?

Mes autres articles : 

Mes astuces zéro déchet pour conserver votre salade plus longtemps et ne plus la gaspiller
Et si malgré tout la salade flétrie ?

Le livre Protégeons l’Eau – Manuel de l’Apprenti Ecolo propose de réaliser une soupe à base de salade flétrie. Je vous propose de la retrouver en cliquant sur la photo.

Recette antigaspi pour réaliser une soupe à base de salade flétrie

Ce livre est un super manuel de l’apprenti écolo🙂. Vous le trouverez chez Amazon*, Cultura, Fnac* et Rakuten*.

Pour finir, voici une astuce de grand-mère (pour mieux conserver sa salade dès le début) que nous a confié l’un des fondateurs de Sacasalades : ne jamais couper une salade avec une lame en métal (…) sinon elle s’oxyde »…, ce qui est contre-indiquer si vous voulez conserver votre salade.

Recevez mes futurs articles par email

LeBlogBio - Zero Dechet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.