Voici la définition du Locavore selon Larousse.fr : « Personne qui décide de ne consommer que des fruits et des légumes locaux et de saison, afin de contribuer au développement durable ». En somme, devenir un « locavore » consiste à être une personne qui consomme des aliments qui ont été produits à une « faible » distance de son domicile.

Cela est tout à fait louable mais comment devenir locavore dans nos vies quotidiennes ?

Vous aimerez aussi : Les 9 avantages de la consommation locale

Comment consommer “local” ?

La première et aussi la plus simple des règles serait de s’assurer de manger des produits de saison. C’est pourquoi, chaque début de mois, je vous communique via ma newsletter la liste des fruits et légumes disponibles en France Métropolitaine. Les fiches ludiques et amusantes de EllimacPinson apprendront aussi les fruits et légumes de saison aux enfants comme aux grands.

La règle numéro 2 porte sur la provenance des aliments, même ceux estampillés bios. Par exemple, selon le livre Le petit guide amusant pour écolos débutants (référence en bas de l’article), « une banane bio peut bien faire trois fois le tour de la planète en jet privé et être labellisée « bio » ! » La majeur partie des kiwis proviennent du Chili et les avocats sont généralement africains ou israéliens. Personne ici ne vous reprochera d’acheter des produits importés ou exotiques mais, dans la mesure du possible, réservez cette consommation aux grandes occasions.

La règle numéro 3 est réservée à ceux qui vont au marché : préférez les petits producteurs locaux aux maraîchers. Attention, je n’ai rien contre ces derniers mais leurs produits sont souvent « trop beaux » et rarement locaux. Les stands des petits producteurs sont réputés être peu attractifs et proposent des légumes parfois difformes mais tellement plus authentiques et souvent pleins de saveurs !

La règle numéro 4 consiste à collaborer avec une organisation qui propose des produits près de chez vous. Or, les réseaux de distribution locaux comme l’AMAP sont souvent surbookés et la liste d’attente des adhérents est parfois bien longue. Bonne nouvelle : il existe désormais d’autres organisations locavores dont voici une liste non-exhaustive.

Vous trouverez quelques pistes ci-dessous.

Les organisations locavores

Potager City prépare et livre des paniers de fruits et légumes frais provenant de producteurs locaux et toujours issus de productions raisonnées ou biologiques. C’est un service simple, rapide, 100% en ligne et conçu de sorte qu’il n’y a pas de stock et donc pas de gaspillage alimentaire. Le site fonctionne via des abonnements sans engagement et nous pouvons annuler nos livraisons ou suspendre son abonnement sans aucun frais ni préavis.

Le Potager d’à Côté est une plateforme nationale prometteuse. Elle permet d’acheter, ou vendre, des fruits et légumes locaux proposés par des professionnels et des amateurs. Son moteur de recherche vous aidera à localiser les vendeurs près de chez vous et à privilégier les produits bios, les cueillettes sur place et même les surplus de production. Les personnes qui ont accepté de recevoir les offres de parrainage lors de leur inscription à ma newsletter recevront très bientôt un lien de parrainage. Le cas échéant, demandez-le en cliquant ici.

Devenir locavore est aussi envisageable avec certaines boutiques vracs. Par exemple, chez mon DayByDay au Mans, les clients commandent des produits d’un agriculteur local. Rendez-vous sur ce post Instagram, pour voir un exemple de panier proposé.


LeBlogBio.fr

Avec Leblogbio, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.