Les emballages envahissent trop souvent les supermarchés ! L’ambiance écologie-économie laisse à désirer. C’est un constat d’autant plus vrai au rayon des fruits et légumes. Chaque produit se pèsera dans un sac séparé, avec une étiquette différente et très vite vous avez à nouveau une quantité incroyable de sacs plastiques.

A défaut de pouvoir arrêter cela en allant chez un commerçant local, retrouvez quelques astuces pour réduire vos déchets au supermarché.

Achat à la coupe ?

J’invite les adeptes de charcuterie, fromages, viandes et autres plats de traiteurs de comparer les prix au kilo de vos produits dans les rayons et ceux à la coupe. La plupart du temps, le prix à la coupe est identique, voir moins cher. De plus, ces articles à la coupe sont de meilleurs qualités notamment car ils auraient moins de conservateurs. Un bonus ? S’ils sont à la coupe, vous apporterez vos propres emballages alimentaires réutilisables (vous retrouverez mon article un peu plus bas).

Des achats inutiles ?

Chaque foyer à son propre mode de consommation mais, tant qu’à parler de zéro déchet, autant revoir quelques unes de vos habitudes. Par exemple :

Utilisez-vous encore des “sopalins” vendus dans du plastique ou avez-vous (enfin) adopté les essuies-tout lavables (voir article),

Envahissez-vous toujours votre caddie et votre maison de bouteilles en plastique ou avez-vous trouver votre alternative (voir article),

Mesdames, achetez-vous toujours des serviettes jetables ou êtes-vous passer aux lavables, voir même à la cup ?

Stop aux emballages de fruits et légumes

Pour ma part, je trouve aberrant que des fruits et légumes soient dans des emballages…en plastiques. Pour y remédier, je vous propose de vous munir d’au moins deux mini-sacs en toile comme dans cet exemple. Dans l’un, vous placerez tous vos produits vendus à l’unité, comme la salade ou mangue. Dans l’autre, vous ajouterez vos produits dûment pesés au fur et à mesure. Puis, collerez toutes les étiquettes sur ce même sac. Votre hôtesse de caisse scannera les étiquettes comme d’habitude, mais sur un même sac.

Près de chez moi, j’ai récemment constaté qu’un supermarché déposait à l’entrée du magasin des cagettes en cartons que les clients utilisaient pour  transporter leurs achats. Chacun se sert, dépose ses produits dans la cagette et cela ne dérange aucunement l’hôtesse de caisse. C’est une astuce écolo-zéro déchet comme une autre.

Du vrac ?

Supermarché ou non, de plus en plus d’établissement proposent de la vente en vrac. Je vous propose d’ailleurs de les découvrir ou d’en suggérer à travers mon annuaire des acteurs du zéro déchet. L’inscription pour les établissements (physiques) est gratuite et le formulaire est par ici.  

Comment acheter en vrac ? Je n’utilise plus des bocaux (que j’ai trop souvent cassé) mais mes sacs en tissus (exemples en bas de l’article) et mes pochons (initialement prévu pour des emballages cadeaux) de Fleur de laine pour les quelques produits en vrac à tarif abordables.

Et, en rentrant à la maison, je transvase mes produits dans des contenants hermétiques (bocaux en verre ou en inox) afin de les protéger de l’humidité et des vilaines bêtes comme les mites.

Vous retrouverez d’innombrables créateurs vous proposant des sacs et des pochons “fait main” à partir de tissus réutilisés, ou non. Parmi eux, je connais déjà la qualité de travail de AuFilDeLoBoutique et Creacilou.

Vous aimerez aussi :

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook. Ce site me demande beaucoup de travail, soutenez-moi à travers mes liens d'affiliations ou mes cagnottes participatives Tipeee et Paypal.


Le Blog Bio - Zéro Déchet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.