En partageant mon dernier article sur les serviettes hygiéniques lavables, j’ai noté beaucoup de questions telles que « comment fait-on pour les laver ? », « ça s’utilise comment des serviettes jetables ? » , « ça sèche comment » ? « il en faut combien en tout » ? Vous l’aurez deviné, je me devais de clôturer mon dossier « serviette hygiénique lavable» en vous parlant d’entretien.

Comment laver et utiliser ses serviettes hygiéniques lavables ?

Avant toute chose, je rappelle que j’avais déjà évoqué le nombre de serviettes minimum dans un précédent article (voir ici). Je vous suggère de commencer avec 4 serviettes (flux classique) puis d’adapter selon vos besoins et budget.

Que faire dès leur réception ?

Vos serviettes auront voyagé avant d’arriver jusqu’à chez vous. Mon premier conseil sera donc de les laver dès que possible. Vous vous dites probablement que c’est un gâchis énergétique mais ça n’en est pas moins primordial. En effet, elles seront en contact avec la partie la plus intime de votre corps : voulez-vous qu’elles vous transmettent des germes qu’elles ont capté dans l’enveloppe, un sac, carton ou autre ?

Où et comment leur ranger ?

De même, rangez-les dans une pochette, un panier, un tiroir, une trousse. Vous gagnerez de la place mais les protégerez aussi de tous pathogènes. De même, pliez-les en quatre avant de les ranger. Cela sera aussi moins « troublant » pour le curieux qui ouvrira vos tiroirs…

Comment les utiliser…et après ?

C’est un jeu d’enfant. Placez-la face imperméable de la serviette contre la culotte et donc le tissu côté peau. Une fois en place, attachez-là avec les boutons de pressions.

Quand la serviette est sale, retirez-là toujours à l’aide du bouton de pression. Si possible rincez-là tout de suite. Le cas échéant, rangez-là dans sa pochette imperméable en attendant le bon moment.

Comment les laver ?

Je ne saurai que vous suggérer de les rincer au moins par précaution. Plusieurs méthodes s’offrent à vous.

Méthode 1 : mouillez-là à l’eau froide, rincez, savonnez au besoin, rincez, essorez, et…en machine !

Méthode 2 : trempez là minimum dans une bassine d’eau froide, essorez et…en machine !

Certaines conserveront l’eau de rinçage pour les wc ou les plantes : notre sang est « pur » est pleins de bienfaits pour ces dernières. A chacune sa méthode.

Ensuite, lavez-les en machine, en cycle normal ou long, à maximum 40°c. En cycle court (moins de 30 minutes), vos serviettes pourraient ne pas être tout à fait lavées.

Suggestion: dans la mesure du possible, utilisez de la lessive liquide écologique ou un savon doux non gras. De même, bannissez les adoucissants chimiques ainsi que les blanchissants.

Comment les sécher ?

Votre serviette est théoriquement à base de fibre naturelle : une exposition prolongée à une forte chaleur serait du pire effet.

Oubliez les sèche-linges ! Ces appareils sont peut-être pratiques (je n’en ai jamais eus) mais c’est un cauchemar pour vos serviettes hygiéniques qui détestent les grosses chaleurs.

De même, ne la posez-la sur un radiateur si vous souhaitez l’utiliser de nombreuses années. .

Vous aimerez aussi :

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook. Ce site me demande beaucoup de travail, soutenez-moi à travers mes liens d'affiliations ou mes cagnottes participatives Tipeee et Paypal.


LeBlogBIo Zero Dechet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

2 commentaires

Anonyme · 4 décembre 2018 à 15 h 13 min

Merci pour le parrainage Dans Ma Culotte

Anonyme · 26 novembre 2018 à 21 h 40 min

J’ai suivi vos conseils et acheté les SHL de AuFilDeLoBoutique : j’en suis enchantée

Les commentaires sont fermés.

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.