Céline du blog famille-durable.com partage avec nous son expérience au sein du réseau Cocagne qui propose, notamment, des légumes bios et solidaires. Elle et sa famille en sont adhérentes depuis plus d’un an aux Potagers de Marcoussis.

Avoir de bons légumes bios oui, mais solidaires avec ça !

En 2014, quand nous avons déménagé de la petite à la grande couronne en région parisienne, nous avons rapidement cherché à nous approvisionner en légumes locaux. Il y a en Essonne encore des maraîchers et à notre grande surprise certains étaient même en agriculture biologique. Nous avons cherché du côté des Amap, de la Ruche qui dit oui et nous avons finalement opté pour un Jardin de Cocagne.

Pourquoi des légumes bio ?

Je n’ai pas toujours été pour le bio. Je suis ingénieur agronome et à l’école d’agronomie, pendant mes études, je n’en n’ai que très peu entendu parlé. Je me suis fait ma propre opinion au fur et à mesure. Je me suis détachée progressivement des arguments du style « cela n’a pas été prouvé que c’est meilleur pour la santé » ou encore « de toute façon le champ d’à côté, s’il est pas en agriculture biologique ça sert à rien ! ». Le bio a commencé à me convaincre, non pas pour ses aspects santé au départ, mais pour le respect de son environnement. Certes, nous ne savions pas que le bio était meilleur pour la santé avec certitude mais nous savions que utiliser des produits chimiques dans les champs détruisait petit à petit la biodiversité et la vie du sol et augmentait l’érosion des sols (pour ne vous en citer que quelques-uns). Puis l’aspect santé m’a paru essentiel suite à un décès dans ma famille. J’ai beaucoup lu, je me suis documenté et je suis sortie convaincue. Je n’essaye pas d’essaimer mes convictions dans mon entourage car je pense que nos actes, nos valeurs se forgent de nos propres expériences.

 Qu’est-ce qu’un Jardin de Cocagne ?

Le Réseau Cocagne est étendu sur toute la France, vous pouvez chercher s’il en existe un près de chez vous sur leur site internet. Nous sommes adhérents aux Potagers de Marcoussis.

Le principe est le même que celui d’une Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) : vous vous abonnez pour un an à un panier de légumes bio hebdomadaire. Cela permet au responsable de la structure de savoir à l’avance quelle quantité il doit produire, de lui assurer une production stable et d’avoir une avance de trésorerie.

Dans notre cas, nous avons le droit à trois semaines de vacances pendant lesquelles nous ne prenons pas de paniers et les potagers ont une fermeture annuelle de 4 semaines pendant la saison creuse (mi-avril mi-mai).

La différence avec une Amap, c’est que la ferme n’est pas conduite par un agriculteur mais par un chantier d’insertion. Pour ce qui est des Potagers de Marcoussis, une Association, composée d’administrateurs, porte la vision de la structure et prend les décisions. Une équipe administrative et technique exécute les travaux, dirige les opérations, suit et encadre les personnes en insertion.

En plus d’avoir de beaux et bons légumes biologiques chaque semaine, vous aidez des personnes très éloignées de l’emploi à se réinsérer, à se former à des métiers épanouissants et à se reconstruire personnellement. Les taux de réinsertion durable dans l’emploi, pour les métiers en extérieur et notamment l’agriculture, sont très bons. Et les Potagers de Marcoussis sont encore au-dessus de la moyenne !

Avoir de bons légumes bios oui, mais solidaires avec ça ! Reseau Cocagne en partenariat avec LeBlogBio.fr #bio #jardin #association Crédits photos Olivia SINET

Crédits photos Olivia SINET

Notre avis après quelques années de pratique

Nous sommes ravis de notre adhésion à cette Association. Nous allons récupérer chaque semaine nos paniers dans un point de dépôt à cinq minutes de chez nous.

Outre l’aspect éthique, solidaire et responsable de cette démarche, avoir un panier de légumes chaque semaine nous oblige à consommer une certaine quantité de légumes et à être créatifs. En effet, quand vous avez dans votre panier des choux chinois, des radis japonais, des topinambours ou encore du pourpier, vous devez faire quelques recherches pour savoir comment les cuisiner. Et puis cela nous permet de reprendre le temps de cuisiner, de montrer une grande variété de légumes à nos enfants et de découvrir de nouvelles saveurs. Et puis vous n’êtes pas obligé de vous demander ce qui est de saison : nos légumes poussent à 15 kilomètres de chez nous !

Je vous rassure nous avons aussi dans nos paniers : des salades, des radis, des poireaux, des pommes de terre, des oignons, des tomates, des aubergines, des concombres, des lentilles… en fonction de la saison bien sûr.

De plus, vous pouvez vous organiser pour récupérer vos paniers entre voisins. Une semaine vous y allez et la semaine suivante c’est votre voisin. Demandez-la liste des adhérents de votre dépôt, vous pourrez créer des liens par la même occasion. De notre côté, nous gérons cela avec mes beaux-parents.

Notre implication au sein du conseil d’administration

Aux Potagers de Marcoussis, lorsque vous êtes adhérent, vous avez plusieurs manières de vous impliquer :

  • Être bénévole pour tenir la boutique (l’Association a également développé une boutique),
  • Être bénévole pour tenir un stand dans diverses manifestations,
  • Être bénévole pour donner des cours de soutien (langues…) aux personnes en insertion,
  • Etre administrateur au conseil d’administration.

Depuis un an maintenant, je suis administratrice de l’Association. C’est-à-dire que j’ai été élue par les adhérents pour les représenter au sein de l’instance décisionnaire. Je participe aux conseils d’administration tous les mois et je tiens des stands quand mon emploi du temps me le permet.

C’est très intéressant de s’engager. Cela permet de comprendre le réel fonctionnement d’une telle structure. Nous n’imaginons pas à quel point cela peut être complexe ! Il faut à la fois gérer la production mais également la commercialisation, les fournisseurs… et l’humain ! Etre administrateur c’est également être employeur. Se plonger dans tout cela, est très formateur.

En d’autres termes, s’engager, comme je le disais dans un article sur le changement de vie, c’est donner un peu et recevoir beaucoup.

Où trouver vos légumes bios ?

Plusieurs réseaux peuvent vous y aider :

Pensez également au marché de votre ville dans lesquels les stands bio sont de plus en plus présents. Beaucoup de grands surfaces spécialisées fleurissent un peu partout mais vous ne serez pas sûr d’avoir du local et de saison.

Céline

Cet article a été rédigé par Céline du blog famille-durable.com  

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook .

Ce blog me demande beaucoup d'énergie, soutenez-moi à travers mes cagnottes via Paypal et Tipeee


LeBlogBIo Zero Dechet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr