Pour désherber naturellement, préparez votre purin maison. C’est bio, DIY, facile à réaliser, écologique, économique et 100% zéro déchet. Que de bonnes raisons pour se lancer ! 

Préparez votre purin d’angélique

L’angélique est aussi efficace que l’ortie, sauf qu’elle ne pique pas. Préparez votre purin d’angélique avec 500 g de cette plante ainsi que 5 litres d’eau.

Hachez grossièrement votre plante puis stockez-la dans un récipient couvert et sombre. Stockez ce dernier loin de votre habitation afin d’éviter les odeurs de la future fermentation. Ensuite, ajoutez votre 5 litres d’eau et fermez votre récipient. Dans la mesure du possible, utilisez de l’eau de pluie ou de puits afin de limiter le gaspillage (voir mon dossier sur les économies d’eau).

Durant les 10 à 15 jours qui suivront, remuez au moins une fois par jour votre macération. Le temps de macération dépendra surtout de la température. En effet, plus il fera chaud, plus la macération sera rapide. Votre produit sera prêt lorsque vous ne verrez plus de bulles de fermentation. Le moment venu, filtrez votre produit et utilisez le liquide pour désherber. Vous n’aurez plus qu’à arracher vos mauvaises herbes asséchées.

J’ai aussi appris que Terre Vivante avait développé en partenariat avec une entreprise français, une fabrique de purins maisons. Vous la découvrirez en cliquant ici.

Préparez votre purin d’orties

Derrière leurs feuilles piquantes, les orties cachent de nombreux usages, dont le pouvoir de désherber. Pour cela, récoltez encore 1 kg d’orties pour 5 litres d’eau. S’il est nécessaire de porter des gants et des manches, vous pourrez prendre tout type d’orties : pas besoin que les feuilles soient « jeunes » ou  loin des routes. 

Hachez grossièrement votre plante puis stockez-la dans un récipient couvert et sombre. Stockez ce dernier loin de votre habitation afin d’éviter les futures odeurs. Ensuite, ajoutez votre 5 litres d’eau et fermez votre récipient. Dans la mesure du possible, utilisez de l’eau de pluie ou de puits afin de limiter le gaspillage et approcher le « zéro déchet ».

Durant les 10 à 15 jours qui suivront, au moins une fois par jour votre macération. Le temps de macération dépendra surtout de la température. En effet, plus il fera chaud, plus la macération sera rapide. Votre produit sera prêt lorsque vous ne verrez plus de bulles de fermentation. Le moment venu, filtrez votre produit et utilisez le liquide pour désherber. Les branches enrichiront votre compost.

J’ai aussi appris que Terre Vivante avait développé en partenariat avec une entreprise français, une fabrique de purins maisons. Vous la découvrirez en cliquant ici.

Vous aimerez aussi :

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook. Ce site me demande beaucoup de travail, soutenez-moi à travers mes liens d'affiliations ou mes cagnottes participatives Tipeee et Paypal.


Le Blog Bio - Zéro Déchet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.