Abusez de l’eau de pluie autant que possible ! Elle vous sera utile pour la plupart de vos usages domestiques tant que vous ne l’ingérez pas. Cette ressource qui nous tombe du ciel nous permettra de réduire considérablement notre gaspillage tout en réalisant des économies conséquentes. Voici quelques pistes d’utilisations.

Vous aimerez aussi :

Eau de pluie : utilisez au maximum ce que vous offre la nature

La somme des astuces anti-gaspillage que j’évoque dans ce dossier « Consommation d’eau : astuces anti-gaspillage pour faire des économies » et l’utilisation généraliser de votre eau de pluie vous permettra d’économiser jusqu’à 50% de l’eau que vous achetez à votre fournisseur.

Comment récupérer l’eau de pluie ?

La méthode la plus classique pour récupérer l’eau de pluie est peut-être de « brancher » une cuve de récupération aux gouttières. (Gagnez du temps en vous faisant livrer votre cuve à domicile (lien Cdiscount et Fnac).  L’eau de votre toit s’en engouffrera jusqu’à ce qu’elle soit remplie. N’oubliez-pas d’installer un filtre ( lien Cdiscount et Fnac) entre votre gouttière et votre cuve.

Les habitants d’appartement peuvent demander cette installation à leur syndic’ de copropriété. Il s’agira alors de cuve(s) commune(s) à l’immeuble.

Comment utiliser l’eau de pluie ?

Évidemment, l’eau de pluie vous permettra d’arroser l’ensemble de vos plantes. Mais sinon ?

Par précaution, je précise qu’il ne faut en aucun cas utiliser votre eau si elle a une étrange odeur ou si elle n’est pas claire. Par sécurité, videz et nettoyez votre cuve. Aussi, arrangez-vous pour garder, hors des saisons de pluies, votre cuve toujours remplie à moitié. Juste par sécurité, on ne sait jamais.

Utilisez votre eau de pluie à l’extérieur

A l’extérieur, cette eau pour permettra de nettoyer allée, balcon, mobilier d’extérieur et terrasse. Mélangez un peu de cette eau avec l’eau récupérée de votre intérieur (eau vinaigrée des salades, eau de cuisson ou eau de votre douche) , Mouillez votre sol avec puis frottez. Enfin, rincez abondamment avec l’eau de pluie.

Lavez aussi la carrosserie de votre voiture. Bien plus économique et écologique que les sociétés de kascher.

Eau de pluie : utilisez au maximum ce que vous offre la nature

Utilisez votre eau de pluie à l’intérieur

Dans votre maison, abusez de cette eau pour laver vos sols.

Vos lave-linge et lave-vaisselle préfèreront cette ressource naturelle (filtrée) à l’eau de votre robinet. En effet, elle est souvent moins calcaire donc vous userez moins vos appareils. L’astuce consiste à ce que vos machines puisent votre eau de pluie. Soit directement dans votre cuve de récupération d’eau, soit dans une cuve que vous avez placée à proximité. N’étant pas plombier, je ne me risquerai pas à rentrer des détails techniques. Les livres que je vous suggère en bas de l’article seront plus pédagogues que moi.

Votre fer à repasser appréciera votre eau de pluie filtrée. Rajoutez un peu de vinaigre blanc personnalité (mode d’emploi ici) pour parfumer votre linge.

Vos wc représentent 30 % de votre consommation d’eau. Si toute l’eau que vous récupérez de vos éviers et votre salle de bain ne vous suffisent pas, utilisez votre eau de pluie.

Surtout, ne vous douchez pas directement avec cette eau. Cet usage n’est envisageable qu’à condition de l’avoir, au préalable, purifié.

Vous aimerez aussi :

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook. Ce site me demande beaucoup de travail, soutenez-moi à travers mes liens d'affiliations ou ma cagnotte participative Tipeee.


LeBlogBIo Zero Dechet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.