J’ai enfin passé le cap de l’eau zéro déchet en rendant l’eau de mon robinet buvable ! Adieu les bouteilles en plastique encombrantes, onéreuses et polluantes et bonjour l’anti-gaspi, le gain de place dans mes placards et la perspective de grosses économiques. Après plusieurs semaines de tests, je peux enfin vous présenter mes astuces.

Vous aimerez aussi : le jeu concours sur Facebook et en partenariat avec Le Vrai Binchotan. Il n’y a aucune obligation d’achat et le gagnant remportera ce fameux Binchotan.

Eau zéro déchet : comment purifier l’eau de son robinet

Avant tout, je me suis assurée auprès du site du Ministère de la Santé (voir lien) que mon eau était bien consommable. Mon eau était potable mais, pour rester polie, elle avait vraiment très mauvais goût et elle nous causait quelques troubles digestifs.

Puis, après plusieurs « crash tests », j’ai enfin réussi l’un de mes plus gros challenges zéro déchet : ne plus consommer de bouteilles d’eau. C’est, pour moi, une démarche écologique mais aussi la perspective de grosses économiques.

J’ai finalement trouvé non pas une mais deux solutions à la fois durables, efficaces, économiques, écologiques et zéro déchet. Pour mieux vous en parler, voici, sur plusieurs semaines, les expériences que j’ai banni, celle que j’ai raté puis les concluantes.

Bri _ _

Toute petite déjà, j’ai connu ces fameuses carafes filtrantes chez mes parents. Adulte, je n’ai même pas cherché à en tester car elles sont en plastique. En plus, il faut changer régulièrement les cartouches onéreuses et, sauf erreur de ma part, constituées de plastique. De surcroît, je les trouve ces produits peu élégants. Je vous accorde que mon avis est sévère mais il a le mérite d’être honnête.

Les purificateurs d’eau

Ces accessoires sont probablement se fixent à notre arrivée d’eau ou sur notre robinet. Ils sont probablement efficaces, mais je ne les ai pas testés pour deux raisons. Tout d’abord, ma qualification en plomberie s’arrêtant au nettoyage du siphon ou des mousseurs, je n’ai même pas cherché en l’installer moi-même le premier accessoire ni à contacter un professionnel. Il semble plus facile de fixer l’autre accessoire sur le robinet, mais je le trouve peu esthétique. Les adeptes et curieux découvriront ces produits à travers ce lien.

Les méthodes de grand-mère

Ce qu’on appelle communément les méthodes de grand-mère n’ont rien de sorcier. Il suffit de remplir une carafe d’eau et d’utiliser celle-ci 6 à 8 heures plus tard. Il parait que le goût de l’eau s’améliorerait de lui-même et deviendrait, comme par magie, buvable.

Sauf que, chez moi, ce fut un échec à tout point de vu. L’odeur était certes, plus discrète, mais le goût était presque similaire. Aussi, à chacune de mes très nombreuses tentatives, nous avions toujours quelques troubles digestifs. J’ai vainement cru qu’il fallait un temps d’adaptation à mon organisme puis je me suis résignée à arrêter.

Le VRAI charbon actif

Autrement appelé « Binchotan », ce bâtonnet de charbon actif absorbe le calcaire, le chlore, les nitrates, les résidus de métaux lourds ou encore les résidus de pesticides dans notre eau courant.

Mais ce n’est pas tout : en absorbant les impuretés que je viens de mentionner, le Binchotan relâche des minéraux essentiels tels que le calcium, le fer ou le magnésium.

Mode d’emploi

Son utilisation est assez simple. Avant de l’utiliser, je l’ai ébouillanté 15 minutes dans de l’eau avant de l’égoutter puis laisser refroidir. Cette opération terminée, je l’ai inséré dans une carafe d’un litre d’eau de mon robinet. 8 heures plus tard mon eau avait le goût…d’eau et nous n’avons ressenti aucun effet secondaire. En somme, j’avais réussi mon premier test.

Depuis, je jongle avec deux carafes. La première, qui contient mon charbon actif, reste dans la cuisine. Matin et soir je la remplie de l’eau de mon robinet. Une fois cette eau purifiée, je la transvase dans ma deuxième carafe qui me suit partout dans la maison.

Les inconvénients ?

Je n’ai trouvé que trois défauts à ce produit, mais ils sont tout à fait surmontables. Le premier consiste à le refaire bouillir tous les mois pendant 15 min. Cette manipulation, nécessaire afin de le nettoyer des impuretés qu’il a absorbé, n’est pas la mer à boire, mais il faut y penser. Il suffit de le faire en même temps que vous nettoierez votre carafe.

Le deuxième défaut, c’est l’organisation. Dans ce monde ou tout doit aller très vite, certains trouvent que 8 heures sont trop longues pour filtrer une eau. Pourtant il suffit de remplir votre carafe deux à trois fois par jour, idéalement à heures régulières. C’est simplement une habitude à prendre.

Enfin, il est recommandé de changer le charbon au bout de 6 mois. Cela n’est pas pour autant du gâchis car ce produit naturel s’utilisera ensuite dans d’autres pièces de la maison.

Les avantages

Ce charbon actif est écologique, économique, facilement transportable, léger, naturel et zéro déchet. En plus, je le trouve très efficace.

Où se le procurer ?

Il existe plusieurs imitations du Binchotan. Pour ma part, j’ai testé et validé celui du site levvraibinchotan.com. Son prix est tout à fait acceptable et l’envoi est soigné et zéro déchet. Aussi, selon votre préférence, vous recevrez le mode d’emploi et le guide de réutilisation avec votre produit en version téléchargeable ou imprimable.

Bonne nouvelle : j’organise un jeu concours sur Facebook et en partenariat avec Le Vrai Binchotan. Il n’y a aucune obligation d’achat et le gagnant remportera ce fameux Binchotan.

Les perles de céramiques

Les propriétés anti-oxydantes et dynamisantes des perles de céramiques sont efficaces. En moins d’1 heure elles ont neutralisé le calcaire et le chlore d’un litre d’eau de mon robinet. La plupart des autres personnes attendent 30 min donc peut-être que les 80 souches de micro-organismes de ces perles agissent plus ou moins vite selon la qualité de notre eau. Dans ma commune, celle-ci est particulièrement calcaire.

Les avantages

Pour un prix tout à fait raisonnable, je peux enfin boire l’eau de mon robinet à volonté. En prime, ces produits seraient réutilisables à l’infini : vive les économies !

Aussi, ces perles se transportent partout grâce à leur sachet en tissu. J’envisage de les emporter lors de mes produits déplacements.

Les inconvénients ?

A ce jour, je n’ai trouvé que deux tout petits inconvénients.

Le premier est un peu paradoxal : je trouve les perles « trop » discrètes. Ce lot de 15 perles prend très peu de place dans une carafe. Une personne non avertie pourrait les reverser dans son verre ou ailleurs lorsqu’elle videra complètement sa carafe. Aussi, il faudra prendre soin de les stocker à l’abri (comme dans leur sachet de transport) lorsque vous nettoierez votre carafe.

Le deuxième concerne justement la carafe qu’il faut nettoyer régulièrement. Terrible n’est ce pas?

Où se le procurer ?

J’ai découvert les perles de céramiques chez ZoEssentiels. Cette boutique propose d’autres modèles pour d’autres utilisations ! Je tacherai de vous en parler dès que possible.

Bonne nouvelle : en indiquant le code “LEBLOGBIO” avant de valider votre commande chez ZoEssentiels.com, vous aurez une surprise.

Conclusion

Depuis que j’ai trouvé mes deux solutions, je suis enfin passée à une eau zéro déchet. Adieu les bouteilles en plastique difficiles à transporter, encombrantes, onéreuses et polluantes. En contrepartie, nous avons gagné une place conséquente dans nos placards, réduisons entre nos déchets ainsi que le poids de nos poubelles et, surtout, réalisons de sacrées économies.

Prochaine étape autour de l’eau ? Trouvez une gourde sans plastique.

Vous aimerez aussi : le jeu concours sur Facebook et en partenariat avec Le Vrai Binchotan. Il n’y a aucune obligation d’achat et le gagnant remportera ce fameux Binchotan.

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook. Ce site me demande beaucoup d'énergie, soutenez-le à travers mes liens d'affiliations ou ma cagnotte participative Tipeee.


LeBlogBIo Zero Dechet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

2 commentaires

  • Le Blog Bio - Zéro Déchet · 18 janvier 2019 à 9 h 23 min

    Merci beaucoup Emeriau 🙂

  • Emeriau · 17 janvier 2019 à 19 h 00 min

    Bel article merci pour ces essais

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *