Faire son shopping en privilégiant les vêtements d’occasions s’avère souvent très astucieux pour faire des économies tout en respectant l’environnement. Les vêtements et accessoires de seconde main qui prendront leur place dans votre garde-robe – pour un moindre prix – pourraient même être des produits de grandes marques, idéalement éthiques. Le Blog Bio – Zéro Déchet vous explique où et comment dénicher les bons articles sans exploser sur budget.

Le shopping d’occasion : comment et comment le privilégier ?

Même des fashions addicts peuvent dénicher des merveilles en achetant leurs vêtements et accessoires d’occasions à petits prix. Les plus avisé(e)s trouveront même des pièces qu’ont n’ont même pas servis !

Préparez votre liste

En triant et inventoriant votre dressing (voir article), vous avez déjà identifié ce qu’il vous manquait. C’est une étape très importante pour votre prochain shopping. En vous concentrant sur votre liste d’articles à débusquer, vous serez moins tenté(e) de sur-consommer en rentrant dans une boutique. Si vous avez le coup de foudre pour une pièce dont vous n’avez pas forcement besoin, engagez-vous à ce qu’elle prenne la place d’un article que vous avez déjà dans vos placards. Ainsi, vous ne surchargerez pas à nouveau votre garde-robe.

Fixez-vous un budget

Sauf si vous aimiez que votre compte bancaire soit dans le rouge, ou que votre banquier vous appelle, je vous suggère d’établir un budget. Lorsque j’avais plus de temps libre, je sortais dénicher la perle rare sans carte bancaire. Si je la trouvais, je demandais souvent à la boutique de me la garder ou je me lançais quelques heures de réflexions avant d’évaluer, à froid, si j’en avais vraiment besoin. Le temps de réflexion dépassé, je retournais acheter mon article ou j’appelais le commerçant.

Désormais, j’achète directement mes articles mais seulement en espèce. En effet,  je ne fais jamais de virée shopping avec ma carte bancaire : je sors avec mon budget préétabli mais en espèce. Ainsi, au pire, je débourse seulement ce qu’il m’est possible de dépenser.

Où peut-on s’habiller futé ?

Il existe forcement une braderie, un dépôt-vente ou une friperie et vide-dressing autour de chez vous. Les pages jaunes et les groupes zéro déchet locaux sur Facebook vous indiqueront les meilleures adresses près de chez vous. Aussi, je viens de créer, dans votre annuaire des boutiques vracs et zéro déchet, une catégorie spéciale pour les friperies et ventes de deuxième main : ajoutez-y gratuitement vos établissements préférés.

Une braderie, comme son nom l’indique, est un lieu où l’on brade des articles à des prix très réduits. Ils sont généralement composés d’invendus de commerçants.

Une friperie vous proposera des vêtements et accessoires d’occasions. Les boutiques sont souvent mal « rangée » mais c’est surtout ici que vous trouverez vos perles rares. Contrairement à l’idée reçue, vous y trouverez de belles pièces pour pas grand-chose. Mais pour cela, il faudra fouiner dans tous les rayons et non se contenter des articles en « surface ».

Le vide-dressing est souvent éphémère. Il vous faudra regarder le calendrier d’animation de votre région.

Vous trouverez des vêtements d’occasions via de nombreux sites internet mais n’y étant pas adeptes de ce type de commerce (pour les vêtements), je vous suggère cet article de Marie Lou qui référence les meilleures applications mobiles pour revendre ses vêtements.

Les 3 règles d’un bon shopping d’occasion

Tout le monde fait des erreurs d’achats. Pourtant, quand on parle de produits d’occasions, les retours ne sont pas possible. Voici donc quelques règles de base pour se faire le moins d’erreur d’achat possible. Vous les adopterez assez vite.

Les 3 règles d'un bon shopping #zerodechet #antigaspi #astuces #rangement #minimalist #organisation #tri #désencombrement #dressing #pouvoirachat #antigaspi #zerodechet désencombrement #vetement #chaussures #accessoires

Les 3 règles d’un bon shopping

Règle numéro 1 : toujours essayer vos vêtements !

Cette règle est d’autant plus importante ici que dans un magasin d’articles neufs. Aussi, ne vous fiez pas aux informations de l’étiquette de votre article : chaque marque semble avoir sa propre conception d’un 36 ou d’une autre taille. Si vous ne pouvez essayer l’article, je vous suggère forcement de négocier au maximum le prix pour ne pas perdre trop d’argent si, finalement, il ne vous convient pas.

Règle numéro 2 : inspectez chaque vêtement

Nous parlons de vêtements d’occasions donc il est probable qu’ils soient « un peu » fatigués. Comme vous ne pourrez le retourner au moindre problème, assurez-vous qu’il y a tous les boutons et qu’ils tiennent bien. La fermeture éclair est-elle vraiment fiable ? Le vêtement est-il tâché ou abimé ? Est-ce réparable ? Un problème de couture qui peut s’arranger ? Cette inspection évitera d’acheter un article inutilisable et, pourquoi pas, de négocier le prix.

Règle numéro 3 : négociez vos achats

Cette règle s’applique principalement si vous achetez un lot de vêtements. Utilisez l’argument des d’imperfections que vous avez remarqué (règle 2). Sinon, je suis sûre que vous trouverez d’autres arguments sur le moment. N’oubliez pas, tout s’achète et tout se négocie. A vous de trouver le bon équilibre avec le vendeur. Ca s’apprend…

Et vous, quels sont vos astuces pour vendre votre garde-robe? Partagez-votre expérience avec les autres lecteurs via mes posts Facebook, Instagram, Pinterest ou Twitter.

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook. Ce site me demande beaucoup de travail, soutenez-moi à travers mes liens d'affiliations ou mes cagnottes participatives Tipeee et Paypal.


LeBlogBIo Zero Dechet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.