Vous cumulez trop de sacs provenant de vos commerçants et vous ne savez quoi en faire ? Voici mes quelques astuces pour enrayer cette boucle infernale. A vous le gain de place et la réduction de déchets.

Mes astuces pour ne plus accumuler de sacs

Les sacs en plastiques sont retirés des commerces et pourtant, vos tiroirs continuent d’accueillir en surnombres vos sacs de course (recyclables ou non) voir des papiers krafts. C’est autant de produits inutiles chez vous, de place occupée pour rien et de tri à faire.

Afin d’arrêter l’invasion des emballages de vos commerçants : apportez vos propres cabas et sac à vrac. Dans la mesure du possible,  ayez toujours au moins un sac en tissu pliable et valable (voir exemple) dans votre sac, votre voiture ou pourquoi pas votre poche de manteau. Ils seront toujours utiles et prennent très peu de place.

Aussi, laissez toujours quelques cabas propres dans votre voiture ou près de votre porte d’entrée. C’est une simple habitude à prendre : rentrez avec vos sacs pleins de course, videz vos courses, puis remettez-les dans votre véhicule ou dans l’entrée.

Dans l’article suivant, découvrez comment vous en débarrasser tout en les ré-utilisant. C’est par ici…

Vous aimerez aussi :

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook. Ce site me demande beaucoup de travail, soutenez-moi à travers mes liens d'affiliations ou mes cagnottes participatives Tipeee et Paypal.


Le Blog Bio - Zéro Déchet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.