« En fait, qu’est ce que le Zéro Déchet ? » m’a demandé Mathilde il y a quelques jours. Il est vrai que je parle souvent de cette démarche dans mes articles mais que je n’ai jamais pris le temps d’expliquer vraiment ma définition. Quels en sont les tenants et aboutissants, et les nombreux avantages? Mieux vaut tard que jamais, voici ma définition du « zéro déchet » ou « zero waste ».

Ma définition du zéro déchet

S’il fallait le résumer en quelques mots, je dirai que la démarche zéro déchet consiste, « bêtement », à réduire la production de déchets dans son environnement général. Attention, je ne parle pas de vous rendre constamment à la déchetterie avec vos épluchures de légumes, emballages de tout genre, sacs et autres. Il s’agit plutôt de réutiliser vos produits, de les transformer, de rapporter vos contenants chez vos commerçants, mais aussi de tout faire pour ne plus acheter des déchets que vous devrez, inévitablement, jeter.

Je vous l’accorde volontiers, présenter ainsi, c’est plus facile à dire qu’à faire. C’est en effet tout un mode de consommation et production à repenser, mais surtout beaucoup d’habitudes à bousculer.

Ca n’en est pas moins intéressant sur le plan humain, économique et écologique. Sans pour autant rentrer dans un délire « écolo – bobo » ou « bohèmes des années 60 », vous découvrirez que le zéro-déchet c’est aussi l’occasion de changer paisiblement de mode de vie. Et oui, pendant que vous réduirez vos déchets, vous réapprendrez à apprécier ce que vous avez déjà (matériellement ou non) et vous réduirez aussi vos dépenses…

Le zéro déchet, qu’est ce donc finalement ? LeBlogBio.fr vous explique... #antigaspi #economie #minimaliste

Les 5 « R » du Zéro Déchet

Le zéro waste se définit en 5 règles principales que vous appellerez très vite « les 5 R ». Les voici :

Refuser ce dont vous n’avez pas besoin. C’est parfois difficile de dire “non” ou de se faire entendre mais au bout d’un certain temps, ça devient naturel. Voici quelques exemples de refus possibles :

  • les articles en plastiques (comme les sacs ou sachets) chez vos commerçants (vous aurez déjà votre contenant sur vous),
  • les cadeaux et gadgets gratuits,
  • les échantillons offerts et qui prendront autant de place que de poussière pendant des mois,
  • les pailles en plastiques : demandez si l’établissement n’a pas plutôt des pailles en bambou ou inox,
  • les publicités dans votre boite à lettre : télécharger votre étiquette “Stop-Pub” du Ministère de l’Ecologie.

Réduire au mieux vos dépenses secondaires. Cette démarche est positive aussi bien pour désencombrer votre habitation que faire du bien à votre porte monnaie. Vous pourriez, par exemple :

  • avant d’acheter un objet parce qu’il vous tente, demandez-vous si vous en avez vraiment besoin. Ne cédez-vous pas simplement aux sirènes de la promotion ? N’est ce pas un achat compulsif ? Ne va-t-il pas prendre la poussière chez vous ? Je vous garanti que vos placards et votre compte bancaire apprécieront que vous réfléchissez à deux…ou trois fois avant d’acheter quoi que se soit.
  • Faire le point de votre dressing (voir article) ou la chambre de vos enfants (par ici),
  • réalisez vos produits produits cosmétiques ou ménager avec les mêmes ingrédients (savon, vinaigre, huile…). Vous devriez trouver votre bonheur en utilisant le moteur de recherche de notre site,
  • Arretez d’utiliser des protections féminines jetables et opter pour une cup ou des serviettes lavables.

C’est comme cela je m’apporte au fur et à mesure d’une salle de bain 100% zéro déchet. Je vous explique ma démarche dans cet article.

Réutiliser vos biens matériels en les transformant ou en leur donnant une deuxième vie. Par exemple :

  • Utiliser un produit naturel et multi-usages pour l’entretien de son linge et maison (exemple ici)
  • Réutiliser l’eau de cuisson de vos aliments sous plusieurs astuces (voir ici)
  • Emparez-vous des bienfaits du marc de café pour votre visage (voir ici)
  • Finir votre huile de Monoi en préparant un déodorant (voir lien)
  • Servez-vous de votre cendre de cheminée pour préparer votre lessive
  • Utiliser vos fleurs fanées de lilas pour parfumer votre vinaigre blanc (voir lien)
  • Préférer les emballages alimentaires ré-utilisables à l’aluminium ou le cellophane
  • et ainsi de suite

Dans la même logique, récupérez des objets d’occasion plutôt que de les acheter neuf. Le site Fnac vous aidera grandement dans cette démarche.

Achetez, donnez, troquez ou vendez ou donnez vos objets, quelques soit leur fonction. D’ailleurs je vous fourni quelques astuces pour vos livres à travers ce dossier.

Recycler ce que vous ne pouvez ni refuser, ni réduire ou encore donner ou réutiliser. En appliquant vraiment les premiers « R », vous vous rendrez moins rapidement à la déchèterie (donc économie d’essence ?).

Rot (dont la traduction française est : « composter » ) vos déchets dit « organique ». Plus précisément, servez-vous des épluchures de vos fruits et légumes ou autre aliment (comme les huitres), vos cheveux, vos restes de thé pour nourrir votre terre. Il ne s’agit évidemment pas d’étaler cela à même votre sol et d’atteindre (quoi que pourquoi pas pour les coquilles d’œufs broyées) mais de préparer vous-même votre compost avec vos produits. Ainsi, vous réduirez non seulement vos déchets mais créer votre propre engrais gratuitement.

Une démarche pas à pas

Vous l’aurez compris, la démarche zéro déchet s’effectue progressivement et c’est, parfois, un véritable bouleversement de vie. Dans ce monde de surconsommation, repenser sa façon d’acheter et de consommer peut passer pour une vraie révolution.

Rassurez-vous, pas à pas, chacun d’entre nous parvient à s’approcher du zéro déchet. Les astuces dans mes articles vous aideront beaucoup dans cette démarche. Aussi, à la demande de certains d’entre vous, je propose un service de coach personnalisé sur le sujet. Je vous en dis plus dans cet article.

Beaucoup d’ouvrages aiderons les novices (ou ceux que vous souhaitez initier).  Je vous recommande J’arrête de surconsommer ! de Marie Lefevre (lien Cultura / lien Fnac) et La Cuisine Zéro Déchet (lien Cultura / lien Fnac). Sinon, vous trouverez surement votre bonheur via en cliquant sur ces liens Cultura ou Fnac. (je rappelle que je privilégie largement ces 2 sites à A… car c’est Européens).

Voilà, j’espère n’avoir pas été trop longue dans ma description de cette démarche zéro déchet. Je reste joignable sur Facebook, Twitter ou par e-mail si vous avez la moindre remarque ou question sur le sujet.

D’ici là, suivez nos astuces sur Facebook, Instagram ou Twitter et/ou recevez gratuitement ma newsletter.

A bientôt sur LeBlogBio – Zéro Déchet.

Jessy

Cet article vous a plu ? Recevez les prochains via ma newsletter et suivez-moi sur Instagram ou Facebook .


Le Blog Bio - Zéro Déchet

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr