Recevez mes futures astuces par email

La châtaigne est le fruit de l’automne par excellence. Habituellement, elle se récolte de mi-septembre et jusqu’à la Toussaint. Découvrez les bienfaits nutritionnels de la châtaigne ainsi que les méthodes de conservation.

Les bienfaits nutritionnels de la châtaigne

Ce produit de saison automnale participe à notre bien-être grâce à sa richesse en nutriments et minéraux essentiels. Il est riche en fibres, en fer, en vitamines et en magnésium.

Le site de l’Aprifel (Agence pour la Recherche et l’Information en Fruits et Légumes) vous détaille son analyse et sa composition nutritionnelle.

Les principaux apports de la châtaigne sont :

  • L’absence de gluten, notamment dans sa farine,
  • Une concentration d’acide folique, ce qui est idéal pour les futures mamans,
  • Un fort apport en minéraux (dont le fer), ce qui est pratique pour lutter contre la fatigue ou se remettre rapidement d’une grippe ou d’autres maux de santé saisonniers,
  • Sa teneur en gras (lipides) est plus faible que celle des noisettes, des noix ou des pistaches,
  • Dans le cadre d’une consommation régulière, notons sa capacité à réduire les risques de diabète de type 2 et maladies du côlon,

Donc, les principaux bienfaits sur notre santé sont:

  • Très nutritif : 100 g de châtaignes fraîches correspond environ à 375 kcal et 20% des besoins en potassium quotidiens,
  • Energétique (idéal pour garder la forme pendant l’hiver et pour les sportifs,
  • reminéralisante,
  • Anti-anémique (vive l’apport en fer),
  • Aide à combattre le stress et la fatigue,
  • Favorise la digestion des autres aliments,
  • Excellent tonique musculaire et veineux, notamment en utilisant des bourgeons de châtaignier comme ceux disponibles sur le site de Nature&Découvertes et Slow Cosmétique,

Précautions nécessaires

Si vous êtes allergique aux fruits « à écale » (ou arachide) comme les amandes et tout type de noix, sachez qu’il est contre-indiqué de consommer des châtaignes.

Par précaution, ne proposez pas ce produit à des enfants de moins de 3 ans.

De même, les personnes souffrant de colite, ballonnements, diabète ou autres troubles liés au foie devront s’assurer de bien cuire les châtaignes afin de ne pas subir de troubles digestifs.

Enfin, même si vous êtes devenu(e)s accro aux apports nutritifs de la châtaigne, limitez votre consommation à maximum dix châtaignes par jour.

Savoir cuisiner la châtaigne

La châtaigne se prête à de nombreuses préparations gourmandes telles que des poêlée, des purées, des potages ou encore des desserts. Certains la transforment même en farine.

Le Blog Bio – Zéro Déchet n’a pas vocation à devenir un blog de recettes de cuisine alors je vous suggère, en bas de cet article, quelques livres de cuisine.

Conservez vos châtaignes et profitez de leurs bienfaits nutritionnels plus longtemps

Voici quelques recommandations concernant la préparation et la conservation de vos châtaignes.

Epluchez rapidement vos châtaignes

Pour commencer, lavez et triez vos châtaignes. Ensuite, plongez-les maximum 2 jours dans l’eau froide afin de ramollir la peau. Débarrassez-vous des fruits flottants car ils sont soit vides, soit trop secs.

Après, deux solutions s’offrent à vous :

Si vous optez pour une cuisson à l’eau ou à la vapeur, entaillez légèrement les châtaignes avant de les cuire. Elles commenceront à s’ouvrir après environ 5 min de cuisson vapeur et 10 min de cuisson à l’eau. C’est à ce moment-là que vous retirerez l’écorce plus rapidement.

Si vous préférez les poêler (ou griller), n’oubliez pas, avant, d’ouvrir légèrement l’écorce avec la pointe d’un couteau. Elles s’ouvriront lorsqu’elles seront cuites, ce qui demande généralement 10 à 15 min de cuisson.

Conservez efficacement vos châtaignes

Certaines personnes recommandent de placer les châtaignes une nuit au réfrigérateur avant de les plonger dans l’eau déjà bouillante. Il parait qu’elles s’épluchent plus rapidement. Avez-vous déjà essayé ?

Dans votre réfrigérateur, vous conserverez vos châtaignes maximum 4 ou 5 jours dans le bac à légumes.

Avant de les congeler, pensez à les cuire et les éplucher et privilégiez un sac de congélation lavable (exemples par ici et par là).

Pensez aussi à la conservation en bocaux, notamment quand on en connaît ses avantages économiques et pratiques (voir article).

Les feuilles de châtaigne : bienfaits nutritionnels ?

Les feuilles de châtaignes se récoltent plutôt au printemps lorsqu’elles sont jeunes et tendres. Une fois séchées, vous prendrez jusqu’à trois tisanes par jour pour soulager :

  • des maux de santé légers liés aux poumons comme des toux,
  • des problèmes sédatifs,
  • des problèmes de circulations, dont les rhumatismes ou des jambes lourdes.

Pour améliorer les problèmes veineux (dont les jambes lourdes), ne négligez pas le bourgeon de châtaignier comme ceux disponibles sur le site de Nature&Découvertes et chez Slow Cosmétique.

Vous aimerez aussi :

Les bienfaits nutritionnels et bien-être de la châtaigne - Le Blog Bio - Zéro Déchet
Recevez mes futurs articles par email

LeBlogBio.fr

Avec Leblogbio.fr, adoptez ou découvrez une vie bio, saine, dans une démarche zéro déchet, 100% astuces. leblogbio.fr

1 commentaire

MARINETL · 3 octobre 2017 à 19 h 51 min

Pour bien conserver les châtaignes, après la cueillette, il faut les plonger quelques jours dans de l’eau. Je les ai mises dans un seau. Ca permet de tuer les vers qui sont dedans, les mauvaises vont remonter. Ensuite, il faut les laisser bien sécher dans des cagettes, (genre cagettes à trous, à champignons) en les remuant de temps à autre. Vous les garderez ainsi une bonne partie de l’hiver. On peut aussi enlever la coque marron et les congeler. Cette année, je vais essayer de les mettre en pots et les stériliser après cuisson

Les commentaires sont fermés.

Le contenu sur leblogbio.fr relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Sauf accord explicite, il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.